foie et intestins - coupe de foie
La physiologie en clair

Foie et intestins : clé de voûte d’une bonne santé !

Si le rôle des intestins pour la santé est de plus en plus connu, celui du foie l’est beaucoup moins. En effet, “les intestins, second cerveau” est une expression très courante aujourd’hui. Rares sont les personnes qui ne l’ont pas déjà entendue. Mais qui connait les rôles primordiaux du foie ? Je vous propose donc ici un petit topo sur l’importance de cette émonctoire double : foie et intestins. Pourquoi foie et intestins sont-ils si importants pour notre santé ?

Commençons par présenter un terme cher au naturopathe, mais qui ne leur est pas réservé : émonctoire. Alors de quoi s’agit-il ?

 

Vous avez dit émonctoire ?

Le Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales en donne une définition simple et claire :

Organe ou canal servant à l’élimination des déchets, à l’évacuation des sécrétions de l’organisme.

Schématiquement, ce sont donc des organes ayant une fonction d’élimination. Ces sécrétions proviennent

  • des déchets cellulaires issus du fonctionnement métabolique normal de la cellule
  • mais aussi des toxiques environnementaux accumulés par l’organisme.

Ce rôle physiologique est donc fondamental pour maintenir l’homéostasie (ou l’équilibre dynamique de notre milieu intérieur) de l’organisme.

Et lorsque nos modes de vie inadaptés (stress, alimentation industrialisée, sédentarité…) créent des surcharges, ce sont ces émonctoires physiologiquement adaptés qui chercheront à les éliminer, le plus souvent avec apparition de symptômes d’élimination (cutanés, diarrhéiques…).

Les principaux émonctoires sont le foie associé aux intestins, la peau (glandes sudoripares et sébacées), les reins et les poumons.

 

Le foie, plaque métabolique de l’organisme

Tout aliment ingéré, une fois passé la barrière intestinale, est géré par le foie !

Principale plaque métabolique de l’organisme, il reçoit, transforme, synthétise et diffuse les produits de ces quelques 300 réactions métaboliques à l’ensemble des cellules du corps. Autrement dit, sans ces réactions assurées par le foie, le fonctionnement normal de notre organisme est impossible !

Le rôle émonctoriel du foie est double :

  • Il détoxique la plupart des poisons absorbés par l’alimentation, dont les médicaments, ainsi que tous les métabolites toxiques issus du fonctionnement normal de notre organisme. Transformés en composés non toxiques, ces déchets sont ensuite éliminés par les reins ou les intestins (via la bile) ;
  • Il produit la bile (jusqu’à 1 L par jour !), qui permet l’excrétion du cholestérol en excès, de phospholipides, de sels biliaires et des médicaments et métaux lourds détoxiqués.

La bile est donc un liquide fabriqué par le foie à partir des déchets récupérés dans le sang : bactéries, toxines alimentaires, alcool, cellules mortes, ammoniaque, médicaments, pesticides et hormones usées. Évacuée via le tube digestif, la bile joue également un rôle crucial dans la digestion en permettant notamment l’absorption des graisses dans les intestins.

 

L’intestin, 1ère voie d’absorption et d’excrétion de l’organisme

L’intestin est la surface de contact et d’échange la plus importante chez l’homme (600 m2 !). Faisant suite à l’estomac, il est d’abord le principal lieu d’absorption des nutriments issus de la digestion des aliments. Digestion d’ailleurs rendue possible grâce à la bile hépatique, aux sucs pancréatiques et intestinaux.

Mais il est aussi l’endroit où se constituent les matières fécales composées :

  • des restes alimentaires non digérés (cellulose des fibres notamment),
  • des cadavres de bactéries du microbiote intestinal (que l’on appelait autrefois la flore intestinale),
  • de restes des sécrétions digestives,
  • des débris de la paroi du tube digestif,
  • de la bile,
  • d’ions, de sels et d’eau.

Bien sûr, l’intestin est également le lieu d’hébergement de nombreuses bactéries, champignons et autres virus qui composent le microbiote. Or, on le sait de mieux en mieux, de l’état de ce microbiote dépend aussi grandement notre santé. Je développerai cette notion à l’occasion d’un autre article…

 

Foie et intestins : un émonctoire de plus en plus sollicité… et engorgé !

Garder un foie sain est indispensable à une bonne santé.

Mais aujourd’hui, les facteurs d’agression sont multiples, à commencer par l’ingestion massive de substances synthétiques résultant :

  • d’une agriculture intensive,
  • d’une alimentation industrielle,
  • de la médicalisation abusive
  • et de la pollution environnementale.

La suralimentation calorique, couplée à des carences nutritionnelles paradoxales (vitamines et minéraux en particulier), ne facilite pas le travail du foie. Foie et intestins sont donc de plus en plus sollicités mais de moins en moins aidés…

Un foie sain se fait normalement « oublié ». Mais dès qu’il sature, apparaissent :

  • les troubles digestifs généraux (ballonnements, gaz, alternance diarrhée/constipation),
  • la décoloration des selles,
  • l’intolérance envers les corps gras
  • et parfois les réveils nocturnes entre 2 et 4h du matin…

Dès lors, une réforme générale de l’hygiène de vie (notamment alimentaire avec une part importante accordée aux légumes et aux fruits), associée à quelques aides hépatiques (sous forme de plantes notamment) s’impose. Foie et intestins vous diront merci !

Car n’oubliez pas : de l’état de nos émonctoires dépend le nôtre !

 

Et pour une vision plus globale de l’organisme, vous aimerez peut-être lire : “Comment le corps fonctionne-t-il ?

Merci d’être arrivé au bout de cet article qui je l’espère vous aura intéressé. Si je n’ai pas répondu à toutes vos questions, n’hésitez pas à les poser en commentaire. J’y répondrai directement ou j’en ferai un prochain article !

Et n’hésitez pas à partager bien sûr !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.