hypnose ericksonienne
Thérapies et médecines complémentaires

L’hypnose ericksonienne : une approche humaniste à découvrir !

Loin des clichés et des shows médiatiques qui mettent en scène une hypnose grand spectacle et souvent manipulatrice, l’hypnothérapie, c’est-à-dire l’utilisation de l’hypnose dans un but thérapeutique, fait aujourd’hui de plus en plus d’adeptes et est maintenant utilisée de manière croissante dans certains services hospitaliers (comme ici au CHU de Bordeaux), en particulier pour la gestion de la douleur.

Je vous propose aujourd’hui d’en découvrir un peu plus sur l’hypnose ericksonienne, avec Florence Giansetto, hypnothérapeute qui exerce en cabinet privé sur Chambéry (Savoie), que j’ai eu le plaisir d’interviewer.

 

Qu’est-ce que l’hypnose ericksonienne, puisque c’est cette approche de l’hypnose que tu utilises ?

L’hypnose ericksonienne est une approche assez récente de l’hypnose, non dirigiste, utilisée à des fins thérapeutiques. Elle induit un état modifié de conscience, le but étant d’accéder à l’inconscient. Le langage hypnotique agit en profondeur. Il permet de traiter et d’améliorer certains troubles et symptômes. Pendant une séance, la conscience « se met en veille » et l’inconscient du patient prend le dessus, il est alors possible d’accéder à la sphère cérébrale où se trouvent les traumatismes.

Pendant ce travail, l’hypnothérapeute invite l’inconscient de la personne à se défaire de ses idées nuisibles pour les remplacer par des idées qui correspondent à ses valeurs.

 

Comment l’utilise-t-on dans le cadre d’une psychothérapie ?

L’échange verbal de début de séance permet de définir les attentes et objectifs de la personne, et donc ensuite de déterminer le contenu du travail qui sera fait sous hypnose. La consultation est donc scindée en deux parties : un échange avec le patient, suivi de la séance d’hypnose proprement dite.

L’hypnose ericksonienne est un très bon outil complémentaire à la thérapie classique. C’est un moyen d’action rapide et efficace, pour apaiser les personnes qui sont en souffrance et accélérer le processus de guérison. La réussite de la thérapie dépend bien entendu de l’engagement  mutuel de la personne et de son thérapeute, engagement qui ne peut être fondé que sur une relation de confiance.

 

Sur quel types de problématiques travailles-tu le plus souvent ?

Je travaille sur beaucoup de problématiques différentes, mais je dirais que le tabac, le stress, l’anxiété, les phobies, dépasser la peur d’un entretien, d’un examen, l’énurésie, les troubles alimentaires, sexuels, les insomnies, les douleurs, les  préparations mentales pour sportif, la préparation à l’accouchement sont les demandes les plus fréquentes.

 

Concrètement, comment se déroule une consultation en hypnothérapie ericksonienne ?

Nous commençons par une 1ère partie d’anamnèse, c’est-à-dire par déterminer l’histoire de la problématique et des antécédents de la personne, ce qui prend généralement l’intégralité de la première séance. Cette étape est indispensable afin de cerner et de déterminer correctement les objectifs du travail thérapeutique. J’explique ensuite ce qu’est l’hypnose et comment se déroule une séance.

La personne est installée confortablement sur un fauteuil  à coté de son thérapeute.  Puis, dans le travail hypnotique proprement dit, plusieurs phases successives s’enchainent : relâchement musculaire, relaxation de l’esprit, suivi de la phase thérapeutique, les métaphores, puis viennent les suggestions, et enfin le retour à la conscience.

Le patient est invité à participer pleinement à son état hypnotique, il écoute et coopère.

 

Que peut apporter l’hypnose dans la vie de tout un chacun ?

L’utilisation de l’hypnose ericksonienne, et donc de suggestions adaptées, permet d’atteindre des objectifs précis. L’inconscient est une véritable réserve de capacités, de compétences et de potentialités, et va ainsi chercher les ressources nécessaires aux changements de la personne. Au final, cela favorise l’apprentissage, le développement personnel, la santé et bien entendu l’ouverture du champ de conscience.

 

Merci à Florence Giansetto de m’avoir accordé cette interview. Je suis en effet persuadée de l’intérêt de cette approche tout à fait complémentaire à la naturopathie, que je vous ai déjà présentée ici.

Si vous avez bénéficié d’une aide en hypnothérapie, n’hésitez pas à en témoigner ci-dessous en commentaires. Car les réticences sont encore bien fréquentes en cabinet, probablement en raison des émissions racoleuses que l’on peut parfois voir sur divers médias grand public.

Photo by Fikri Rasyid on Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.